b
Santé

Les bienfaits du Kombucha

j
Florent
}
25 janvier 2021

Introduction

On entend de plus en plus parler du Kombucha et de sa pléthore de bienfaits, difficile de démêler le vrai du faux ! Dans cet article, nous tentons de vous expliquer ce qui se cache réellement dans une goutte de Kombucha et son impact sur votre organisme. Vous le verrez, si le Kombucha n’est pas la panacée, il peut difficilement vous faire du mal !

Pour commencer, il est important de noter que le Kombucha n’est ni un remède contre tous les maux ni un médicament. Si ses bienfaits sont tout de même très nombreux, c’est parce qu’il permet (entre autres) à votre microbiote intestinal de mieux jouer son rôle dans votre organisme. Et quel rôle puisqu’il est déterminant dans les fonctions digestive, métabolique, immunitaire et neurologique… rien que ça ! Si ce dernier est défaillant, alors c’est une piste sérieuse pour tout un tas de maladies et de petites gènes.

Si le Kombucha n’est pas la panacée, il peut difficilement vous faire du mal !

Le Kombucha, c’est un petit outil qui va permettre de lutter contre une possible défaillance intestinale et ainsi permettre à votre corps de mieux fonctionner (et se soigner par la même occasion). Cerise sur le gâteau, ce petit outil est multifonctions !

La fermentation, bien-aimée du microbiote intestinal

Les bienfaits du Kombucha

C’est plus beau en dessin !

Les micro-organismes (appelés microbiote) qui peuplent notre corps et notre tube digestif notamment ont un impact monumental sur notre santé. Et pas seulement sur notre digestion ! Le microbiote intestinal est composé d’environ 100 000 milliards de bactéries, virus, parasites et autres champignons non pathogènes.

Tout cela pèse même plus lourd que notre propre cerveau (1,5 kg en moyenne contre 2 kgs pour le microbiote intestinal). Et pour être honnête, ils sont sans doute aussi importants l’un que l’autre. L’engouement dans la recherche est réel, et on attribue aujourd’hui au microbiote intestinal des fonctions digestive mais aussi métabolique, immunitaire et neurologique.

S’il est facile d’imaginer la gravité que pourrait avoir le dysfonctionnement d’un organe tel que le cerveau, il est bien plus difficile de se rendre compte de la gravité d’un déséquilibre de la flore intestinale (appelé dysbiose). Et pourtant, il a été prouvé par plusieurs études scientifiques que la dysbiose est directement liée :

  • à plusieurs maladies intestinales chroniques inflammatoires (comme la maladie de Crohn ou la rectocolite hémorragique)
  • à des maladies métaboliques (diabète et obésité)
  • à la cancérogenèse et à l’efficacité des thérapies anticancéreuses
  • à de nombreuses maladies neuropsychiatriques (autisme, schizophrénie, anxiété, dépression, troubles bipolaires)
  • et neurodégénératives (comme Alzheimer et la maladie de Parkinson).

Vous l’aurez compris, un dysfonctionnement du microbiote intestinal (parfois appelé notre « deuxième cerveau ») peut être tout aussi grave qu’un dysfonctionnement du cerveau lui-même.

Ce n’est pas la pomme qui éloigne le médecin, mais une bonne flore intestinale !

Malheureusement, l’alimentation occidentale moderne (pauvre en fibres, riche en sucres, protéines et en graisses) est souvent défaillante et favorise le déséquilibre et la pauvreté de notre flore intestinale.

Kombucha Fast Food

Où est Charlie ?

Preuve en est, les maladies métaboliques comme le diabète et l’obésité ou autres maladies inflammatoires de l’intestin ne cessent d’augmenter (progression de 3 à 4% par an du nombre de personnes diabétiques de type 1 en France depuis le début du siècle).

Parmi les pistes thérapeutiques étudiées pour soigner la dysbiose, une meilleure alimentation (favorisant le développement des bonnes bactéries) et l’apport de probiotiques (micro-organismes vivants) à notre organisme sont vivement conseillés. S’il est du devoir de chacun d’améliorer son alimentation pour rester en bonne santé, le Kombucha (comme plusieurs produits fermentés) peut vous donner un sacré coup de main grâce à son apport très riche en probiotiques.

Et ce n’est pas tout !

Bienfaits Camelia Sinensis

Un bol d’antioxydants

Les micro-organismes du Kombucha ne vont pas seulement enrichir votre microbiote intestinal. Ils permettent aussi de rendre plus facilement assimilable par le corps une multitude de molécules bienfaisantes contenues dans le thé et les infusions de plantes.

Les bactéries et levures viennent, comme pour le saccharose, décomposer des éléments complexes en éléments simples. Votre corps n’a plus qu’à se servir ! On retrouve ainsi dans le Kombucha tous les bienfaits de votre préparation à base de thé ou de plantes (vitamines B et C, minéraux, principes actifs…).

Les micro-organismes du Kombucha aident à mieux assimiler nombre de molécules

Les antioxydants (nos amis les polyphénols notamment) présents dans le thé sont encore présents une fois la boisson fermentée. Ils nous permettent de lutter contre l’oxydation des cellules (liée en partie aux radicaux libres que nous absorbons à chaque respiration).

En préservant un tant soit peu nos cellules de cette oxydation, nous freinons le vieillissement et combattons un bon nombre de maladies et de symptômes liés à ce dernier. Les bénéfices sont multiples : hygiène dentaire, densité osseuse, détoxification de l’organisme, régulation du cholestérol et du métabolisme (perte de poids), réduction de certaines maladies (cardiovasculaires, cognitives, cancers…).

Vous retrouverez aussi dans votre bouteille de Kombucha une petit vingtaine d’acides aminés dont 9 d’entre eux sont considérés comme essentiels (ils ne peuvent pas être fabriqués par l’organisme lui-même, au contraire des autres acides aminés). Ils jouent un rôle décisif dans plusieurs processus biologiques (hormonal, enzymatique, immunitaire entre autres…) et doivent obligatoirement être fournis par notre alimentation.

En plus des acides aminés, une quinzaine d’acides organiques (acétique, citrique, gluconique, lactique…) sont aussi présentes. Elles constituent une source d’énergie pour l’organisme et permettent d’inhiber la croissance de certaines bactéries pathogènes, d’améliorer la biodisponibilité des minéraux et de stimuler la sécrétion des enzymes afin d’améliorer notre digestion.

Alternative parfaite aux sodas et excitants

Comme nous l’avons vu dans le premier paragraphe, les défaillances de l’alimentation moderne avec l’excès de sucre en tête de gondole fragilisent notre microbiote intestinal et lui font perdre ses pouvoirs protecteurs. On vous le rabâche depuis des années, la teneur en sucre hyper-élevée que l’on retrouve dans la grande majorité des sodas est très néfaste à votre organisme.

Kombucha Sodas Sucre

Armes de destruction massive

Troquer vos 3 canettes de soda de 33 cl par semaine contre la même quantité de Kombucha, c’est éviter d’ingérer entre 1 et 1,5 kg de saccharose pur par année ! Et on ne vous parle que de 3 canettes par semaine ! Au niveau du goût, vous verrez peut-être la différence au tout début, mais après quelques semaines vous ne pourrez plus revenir en arrière. Le Kombucha est lui aussi pétillant, frais et souvent délicieux. Il suffit d’y goûter !

Troquer votre soda contre du Kombucha, c’est plusieurs kilos de sucre blanc en moins par an !

Pour ceux qui souhaitent faire attention à leur consommation de caféine, sachez que sa teneur dans une verre de Kombucha est très faible (plus faible que dans le thé, les sodas, les boissons énergisantes et le café). Cette caféine agit aussi comme un stimulant pour les bactéries et levures ce qui favorise la fermentation. Elle est aussi un nutriment important qui va apporter tout le nitrogène nécessaire à la construction de nouvelles cellules.

Au bout du cycle de fermentation, la teneur en caféine pourra diminuer de 65% et atteindre entre 2 et 6 mg pour 100ml de boisson. C’est presque 10 fois moins que dans le café et 2 à 3 fois moins que dans le thé. Pas trop d’inquiétude à avoir donc même en buvant un verre de Kombucha avant d’aller se coucher. Et c’est sans compter la présence de théanine et de son effet relaxant (en contraste à l’effet purement stimulant du café).

Le Kombucha, déconseillé ou dangereux ?

Moisissure Citron

Un citron (bien) moisi

Le Kombucha reste une boisson sûre, grâce à son pH bas (entre 2,5 et 3,5) les organismes pathogènes comme le Escherichia coli (souvent abrégée en E.coli), les salmonelles et les listérias ne peuvent pas contaminer la boisson. Toutefois, si vous apercevez une ou plusieurs traces de moisissure à la surface de votre bocal, c’est que des agents pathogènes ont réussi à contaminer la boisson avant que les micro-organismes du Kombucha ne soient assez nombreux pour bien se défendre.

Votre Kombucha vous parle ! S’il est en mauvais point, vous le verrez sûrement (comme le citron plus haut) !

Le risque existe donc dans les 3 ou 4 premiers jours de fermentation. À ce moment-là, il vous suffit de vous débarrasser du SCOBY ainsi que de votre préparation et de bien nettoyer votre bocal. Interdiction formelle de boire ou de goûter la boisson ! Les agents pathogènes ont pu intégrer la boisson à cause d’un ingrédient contaminé, d’un environnement néfaste (le pollen des plantes, de la fumée de cigarette…), d’un manque de liquide de base ou d’une température trop faible pour que la fermentation s’enclenche rapidement, d’une humidité trop forte dans la pièce…

Distributeur Boisson

Du Kombucha à portée de verre

Dans le cas où vous consommez du Kombucha préparé en bonne et due forme, vous ne courez aucun risque. On peut retracer la consommation du Kombucha sur plus d’un siècle sans trouver un seul cas de décès. Des dizaines de milliers de personnes en ont continuellement préparé chez eux et ne cessent d’en apprécier le goût et les bienfaits. De multiples études scientifiques concernant la fermentation et le Kombucha ont vu le jour. Des entreprises de Kombucha se créent chaque jour dans le monde entier car les ventes explosent.

Nous sommes tous différents, et bien sûr, un individu pourra réagir négativement après avoir consommé du Kombucha du fait de ses propres antécédents. Mais pour la très grande majorité d’entre nous, le Kombucha est une opportunité de profiter d’une délicieuse boisson tout en prenant soin de notre corps.

Conclusion

Si vous êtes curieux de goûter au Kombucha ou intéressé par ses nombreux bienfaits, il est peut-être temps de se lancer et d’essayer ! Nous vous accompagnerons avec plaisir.

Comme toute chose, il sera important d’y aller progressivement. Commencez par apporter à votre corps une petite dose (comme la moitié d’un verre) et observez comment il réagit. Si tout va bien et que vous observez déjà des points positifs, vous pourrez augmenter progressivement votre consommation.

Écoutez votre corps ! Et vos papilles !

Attention, même si c’est délicieux, il ne faut pas aller dans l’excès et ne pas oublier de bien vous hydrater en eau pour éliminer les toxines. Bon Kombucha à tous !

—————————————————–
Avertissement – Disclaimer :
Il est primordial de bien respecter nos instructions et consignes de sécurité avant de se lancer dans la fabrication et/ou la consommation du Kombucha. Nos publications ne sont en aucun cas destinées à remplacer l’avis médical d’un professionnel de la santé.
Bien qu’il n’y ait aucune contre-indication connue à la consommation du Kombucha, il faudra faire preuve de prudence et penser à consulter son médecin en cas de doute et/ou dans les cas suivants : femmes enceintes ou allaitantes, pour les bébés et jeunes enfants, personnes avec un système immunitaire défaillant.
—————————————————–

Pour en savoir plus :

– Le très bon dossier de l’INSERM sur le Microbiote intestinal (flore intestinale).
– Le documentaire vidéo d’ARTE ” Microbiote, les fabuleux pouvoirs du ventre ” réalisé par Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade, disponible en VOD.
– Le dossier de presse de l’INRAE ” Microbiote, la révolution intestinale “.
– Le dossier complet ” Microbiote : vers une révolution thérapeutique “ publié par l’Institut Pasteur dans sa lettre n°108 de février 2020.

Recevoir nos news 😃

En vedette

Articles du moment

Le Kombucha fait-maison, c’est encore mieux !

Faire du Kombucha soi-même à la maison, c’est un vrai plaisir ! C’est bien plus facile qu’on ne le pense et, avec un peu d’entrainement et beaucoup de fun on arrive souvent à un résultat qui nous comblera bien plus que certaines marques…

Lire plus

Les bienfaits du Kombucha

On entend de plus en plus parler du Kombucha et de sa pléthore de bienfaits, difficile de démêler le vrai du faux ! Dans cet article, nous tentons de vous expliquer ce qui se cache réellement dans une goutte de Kombucha et son impact sur…

Lire plus

ENVIE DE SE LANCER ?

LA BOUTIQUE

Pour nous suivre

Auteur

Florent Auteur

Florent

C’est dans la petite ville de Barnard dans le Vermont que Florent découvre pour la première fois le Kombucha. Un brasseur local lui livre alors tous ses secrets de fabrication et l’invite au marché local pour l’aider à vendre ses quelques bouteilles.

De retour en France avec une belle souche de Kombucha dans ses bagages, il se lance directement dans la fermentation ! Alors que ses proches se délectent de son Kombucha maison, il continue d’apprendre et expérimenter en mettant la main sur plusieurs ouvrages et études scientifiques.

En 2020, convaincu par les bienfaits de la boisson et amoureux de son goût, Florent lance le site internet le-kombucha.fr. Il tente alors de partager sa passion et ses connaissances du Kombucha au plus grand nombre.

Une question ?

2 commentaires :

2 Commentaires

  1. Nous avons acheté le kit et sommes ravis de boire chaque jour notre verre de cette boisson aux mille bienfaits! Il est vrai que de le faire soit même est un plus sachant que nous pouvons diversifier chaque fois les arômes !!

    Réponse
    • Bonjour Lysiane ! Merci beaucoup pour votre achat. Nous sommes ravis que cela vous plaise autant !

      Réponse
Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *